Civ. 2e 1er juillet 2003 – La dépression constitutive d’un accident de travail

FAITS :  À la suite d’un entretien d’évaluation professionnel, une dépression nerveuse a été diagnostiquée chez un salarié par son médecin traitant. La CPAM a refusé de prendre en charge la dépression dont était atteint le salarié en tant qu’accident du travail, bien que l’expert médical eût admis la relation de cause à effet entre l’entretien […]