Civ. 1ère 12 juillet 1994 – Indemnisation du devoir moral d’un enfant envers ses parents et enrichissement sans cause

FAITS : Un couple est décédé en laissant pour leur succéder leurs deux enfants. Au cours des opérations de liquidation et partage des successions. Le fils a demandé à être indemnisé par prélèvement sur l’actif successoral, pour le temps et les soins consacrés à ses vieux parents. PROCÉDURE ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : Devant la […]

Civ. 1ère 23 janvier 2001 – Appréciation du droit de créance par les juges dans l’indivision successorale du parent

FAITS : Une femme est décédée en laissant pour lui succéder son fils et sa fille. Le fils a plus tard assigné sa sœur, afin de voir dire qu’il était créancier de l’indivision successorale d’une certaine somme au titre de l’aide et de l’assistance qu’il avait apportées à leur mère durant les dernières années de sa […]

Civ. 1ère 19 septembre 2018 – Application de la loi française aux funérailles du marocain décédé en France

FAITS : Un ressortissant marocain domicilié en France est décédé à Limoges. Sa concubine et ses deux enfants issus d’une précédente union ont alors prévu une célébration religieuse dans une église catholique, ainsi que l’incinération de sa dépouille. PROCÉDURE ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : La mère, la soeur et les frères du défunts se sont […]

Civ. 1ère 4 mai 2017 – La mention du « sexe neutre » dans les registres de l’état civil, refusée par la Cour de cassation

FAITS : Un individu a été inscrit à sa naissance sur les registres de l’état civil comme étant de sexe masculin. Bien des années plus tard, il a saisi le tribunal de grande instance d’une demande de rectification de son acte de naissance, afin que soit substituée à cette indication, celle de « sexe neutre » ou […]

Ch. com 7 juin 2011 – Les éléments constitutifs de la réticence dolosive

FAITS :  Une propriétaire a cédé son fonds de commerce de pharmacie à une autre pharmacie. La société s’est par la suite estimée victime d’un dol par réticence de son vendeur concernant la qualification exacte de l’une de ses salariées, dont le contrat de travail avait suivi la cession. En l’espèce, la société avait cru […]

Civ. 1ère 11 octobre 2017 – Succession et transformation d’une obligation naturelle en obligation civile

FAITS : Un homme est décédé au Canada laissant pour lui succéder ses deux filles, et un fils qu’il avait reconnu ultérieurement à la rédaction de son testament. Le fils ayant été omis du testament, les deux sœurs ont accepté de signer un acte dans lequel elles s’engageait à ce que les actifs du père, […]

Civ. 1ère 24 février 2016 – Le juge du fond n’est pas compétent pour statuer sur le régime matrimonial des époux

FAITS : Un couple franco-allemand s’est marié en France sans contrat préalable. L’épouse a déposé une requête en divorce . PROCÉDURE ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : La Cour d’appel a statué sur l’ordonnance de non-conciliation, et a ainsi attribué à l’épouse la jouissance d’une automobile, ou à défaut de sa remise la moitié du prix […]

Civ. 1ère 9 juillet 2014 – Le juge ne peut pas statuer sur la demande de contribution aux charges du mariage relative à une période antérieure  à l’ordonnance de non conciliation

FAITS : Un jugement a prononcé le divorce d’un couple pour altération définitive du lien conjugal, et a ordonné la liquidation de leurs intérêts patrimoniaux. PROCÉDURE ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : L’épouse a alors formé une demande devant la Cour d’appel tendant à ce que l’époux soit condamné au paiement d’une contribution aux charges du mariage […]

Ch. Mix 9 février 2001 – L’enfant mineur n’est pas habilité à obtenir une modification des conditions de l’exercice de l’autorité parentale

FAITS : Une ordonnance du juge aux affaires familiales a énoncé que l’autorité parentale serait exercée en commun par les deux parents d’une mineure, avec la résidence habituelle chez la mère, et en organisant le droit de visite et d’hébergement du père. Sur requête de la mineure, le juge des tutelles a par ordonnance désigné […]

Ass. Plén. 31 mai 1991 – La convention de mère-porteuse est contraire aux principes d’ordre public de l’indisponibilité du corps humain et d’indisponibilité de l’état des personnes 

FAITS : Un homme dont la femme était stérile, a donné son sperme à une autre femme qui s’est inséminée artificiellement. Celle-ci a mis au monde un enfant. A sa naissance l’enfant à été déclaré comme étant celui du père sans indication de la filiation maternelle. PROCÉDURE ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : La Cour d’appel prononce l’adoption plénière […]