Civ. 2ème 28 janvier 1987 – Responsabilité du joueur de squash

FAITS : Un joueur a été blessé au visage par la raquette de son partenaire au cours d’une partie de squash.

Il a alors assigné le joueur adverse en réparation de son préjudice.

PROCÉDURE ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : La Cour d’appel le déboute de sa demande. Elle fait valoir pour justifier son refus que même si le comportement du joueur adverse avait constitué un manquement technique, la preuve que celui-ci avait agi avec une maladresse caractérisée, brutalité volontaire ou de façon déloyale n’était pas rapportée. Par conséquent la responsabilité du joueur adverse ne pouvait être engagée.