Civ. 3ème 10 juillet 2013 – La victime d’un dommage n’a pas à limiter son préjudice dans l’intérêt du responsable.

FAITS :  La propriétaire d’une maison a eu recours à un plombier afin de réaliser des travaux de raccordement.

Le plombier l’a ensuite mise en relation avec un maçon afin de réaliser des travaux de terrassement. Ces travaux ont provoqué des fissurations la désolidarisation d’un pan de mur du rez-de chaussée et du premier étage.

Après une première expertise, la propriétaire a assigné le plombier et le maçon en réparation de ses préjudices.