Civ. 2ème 12 mai 1993 – Danseur amateur, figure acrobatique et responsabilité civile.

FAITS :  Au cours d’une soirée, une danseuse a fait une chute pendant qu’elle dansait et s’est blessée.

Elle a assigné son compagnon de danse et son assureur en réparation de son préjudice.

PROCÉDURE ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : La Cour d’appel fait droit à ses demandes, et condamne le danseur et l’assureur. La Cour d’appel considère que le fait d’avoir effectuer une figure ‘rock’n roll” ne constituait pas une acte anormal contraire aux règles et usages de la danse, exposant ceux qui l’exécutaient à certains risques.